VOTRE GUIDE DE LA CULTURE FRANÇAISE EN CHINE FU LEI   -   CROISEMENTS   -   FRANCOPHONIE   -   MFCE   -   IFP   -   FLE

L'éclat de l'absence

L'éclat de l'absence

Pour sa première exposition en Chine, Tatiana Trouvé investit le Red Brick Art Museum et présente 4 installations architecturales : 500 Points Towards Infinity, Prepared Space, From Here I Disappear, L’antichambre, ainsi qu’une série de dessins grand format.

Le travail de l’artiste plonge les spectateurs au sein d’un autre espace-temps dans lequel ils peuvent questionner le système en place et leur environnement quotidien. Avec ses œuvres élégantes et subtiles, Tatiana Trouvé embarque le public dans un voyage artistique riche de sens.  

L’Antichambre
On désigne généralement par « antichambre » un lieu domestique qui donne accès à d’autres endroits. Ce lieu de passages que l’on ne doit pas habiter est, chez Tatiana Trouvé, fermé aux déambulations, et sa visite se fait par une fenêtre ouverte au regard. Mais ici, les lois de l’attraction et de la pesanteur semblent contredites, les objets matériels tantôt naviguent dans l’espace, tantôt touchent le sol, et aucun d’entre eux ne fait signe vers la domesticité. Cette Antichambre est un espace physique qui donne accès à une image mentale, une salle en trois dimensions qui se résout en un dessin en deux dimensions. C’est en cheminant dans la mémoire et dans la pensée que nous éprouvons ses mobilités.

From here I disappear
Le travail de Tatiana Trouvé implique souvent la reconfiguration des lieux de son exposition qui entrent alors dans un dialogue engagé avec l’architecture. From Here I Disappear joue sur ce registre et va jusqu'à brouiller tous nos repères dans l’espace, en réalisant une percée dans l’architecture qui perturbe ses logiques de construction. À une échelle qui ne répond pas à celle d’un corps adulte, des portes ouvrent sur des tunnels infinis où l’on peut apercevoir, au loin, des spectateurs qui regardent. Ils sont projetés dans ces espaces, comme nous le sommes et nous voient comme nous les voyons. Ces trouées dans l’espace creusent des lignes virtuelles et instruisent une expérience du lieu qui confine au vertige, puisqu’elle demeure sans explication.  

750 points à l'infini
750 points à l’infini est composée de 750 fils à plomb dotés de poids qui pointent tous des directions différentes, comme saisis par la densité de multiples champs magnétiques et figés dans le temps, rendant toute orientation impossible. Leurs trajectoires obliques manifestent une perturbation sensible des lois de l’attraction, dans un dérèglement qui ne trouve aucune explication rationnelle, sinon comme possibilité d’une pluralité de mondes condensée sur une surface.

Pour saisir la portée « à l’infini » de ces 750 points, on peut aussi produire une sorte d’inversion du regard et faire comme si le ciel venait s’inscrire sur la terre. Cette nécessité d’un déplacement du regard est induite par de nombreuses œuvres de Tatiana Trouvé, mais elle trouve ici sa formule la plus radicale, dans un renversement à 180 degrés, dans une désorientation complète proche du vertige.  

Tatiana Trouvé est une plasticienne italienne basée à Paris. Après avoir reçu le prix Marcel Duchamp en 2007, elle a consolidé son statut d’étoile montante sur la scène artistique contemporaine. La renommée de ses œuvres (installations et interventions architecturales, espaces construits, dessins, sculptures, objets) comme figées dans leurs mouvements ou comme solidifiés dans le temps est aujourd’hui internationale.

 

 

 

     

RECHERCHER

Suivez-nous sur Wechat

Scannez ce QR code pour recevoir nos actualités dans toute la Chine sur votre WeChat chaque semaine

Mois franco-chinois de l'environnement

Programmation cinéma de l’Institut français de Pékin


PERSONNALITÉS


FILMS


Liens utiles