VOTRE GUIDE DE LA CULTURE FRANÇAISE EN CHINE FU LEI   -   CROISEMENTS   -   FRANCOPHONIE   -   MFCE   -   IFP   -   FLE

Olivier Py : « Il ne doit pas y avoir un théâtre pauvre destiné aux enfants »

Olivier Py : « Il ne doit pas y avoir un théâtre pauvre destiné aux enfants »

Auteur, metteur en scène et acteur, Olivier Py est un monstre sacré du théâtre français. Il met en scène ses propres textes tout comme ceux des autres (des contemporains au classiques). Nommé en 1998 à la direction du Centre dramatique national d’Orléans, puis en 2007 à la direction de l’Odéon-Théâtre de l’Europe, Olivier Py se voit confier la direction du festival d’Avignon en 2013. Entretien.

Pourquoi avez-vous eu envie de faire du théâtre pour enfants ou du théâtre « tout public » ?
On me l’a proposé. Et si j’ai accepté ce n’est pas pour faire du théâtre pour enfants mais parce que je voulais absolument faire entendre des contes de Grimm. Ce sont des récits que j’ai découverts à vingt ans, et qui m’ont immédiatement sidéré.

Écrire pour les enfants demande-t-il une attention particulière à l’auteur que vous êtes ?
Certainement, il y a une exigence de perfection dans la construction et dans l’écriture. Tout doit être parfait car les enfants ne supportent pas l’imperfection contrairement aux adultes. Mais je n’ai pas la sensation d’écrire différemment. La différence est peut-être essentiellement une question de temps. Je dois en cinquante minutes faire entendre aux enfants ce que je mets parfois trois heures à faire entendre aux adultes. Mais j’ai la même exigence de totalité formelle dans les deux cas. Il ne doit pas y avoir un théâtre pauvre destiné aux enfants.

En présentant ce spectacle au Festival d’Avignon, dans le cadre d’une programmation destinée au jeune public, qu’avez-vous recherché ?
Ces spectacles ont plusieurs vertus. D’abord amener des enfants au théâtre pour voir de vraies pièces de théâtre qui utilisent tous les moyens du théâtre pour adulte. Ce sont des pièces qui n’infantilisent pas les enfants mais leur font découvrir la convention théâtrale et sa magie. D’autre part les enfants amènent avec eux des parents qui peut-être n’iraient pas au théâtre s’ils n’avaient pas à accompagner leurs enfants. Cela agrandit la géométrie sociale du théâtre.

Propos recueillis par Jean-François Perrier

Lire aussi :
Olivier Py en China : La Jeune Fille, le Diable et le moulin
Le festival d’Avignon et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

 

 

 

     

RECHERCHER

Suivez-nous sur Wechat

Scannez ce QR code pour recevoir nos actualités dans toute la Chine sur votre WeChat chaque semaine

Programmation cinéma de l’Institut français de Pékin


PERSONNALITÉS


FILMS