VOTRE GUIDE DE LA CULTURE FRANÇAISE EN CHINE FU LEI   -   CROISEMENTS   -   FRANCOPHONIE   -   MFCE   -   IFP   -   FLE

La rentrée littéraire (1/3) : qu'est-ce que c'est ?

La rentrée littéraire (1/3) : qu'est-ce que c'est ?

Le premier lundi de septembre, c’est la rentrée. Et en France, la rentrée est quasiment une institution. Il s’agit, tout bonnement, de se remettre au travail après une (longue) période de pause. Or en parallèle de la rentrée proprement dite, il existe et perdure un phénomène proprement français : la « rentrée littéraire ».

Alors que partout les écoliers reprennent le chemin des salles de classe avec la hâte d’étrenner leurs nouveaux cahiers et crayons, les livres fraîchement publiés prennent le chemin des librairies. Des centaines de livres envahissent les rayons, avec tout le bruit et la fureur dont les écoliers font montre dans leurs cours d’école.

Un mot suffit pour qualifier la rentrée littéraire : l’effervescence.

L’effervescence des éditeurs, qui doivent s’assurer que tout est prêt pour le grand départ. L’effervescence des critiques littéraires, qui se doivent de tout lire avant tout le monde. L’effervescence des journalistes, qui enchaînent les colonnes, les numéros spéciaux, les hors-série pour couvrir, autant que possible, l’ensemble de la création littéraire de la période. L’effervescence des écrivains, qui sont souvent très sollicités, ou très malheureux s’ils ne le sont pas : car la rentrée littéraire peut faire ou défaire la carrière d’un auteur. Et enfin, bien sûr, les derniers arrivés au spectacle – mais les plus importants : l’effervescence des lecteurs, qui se précipitent sur ces livres, s’en arrachent certains, en piétinent d’autres.

Cette année ce sont 560 romans et recueils de nouvelles qui paraîtront entre la mi-août et la fin octobre 2016. Autant de livres qui seront disponibles pour la traduction en chinois !

Parmi ces titres, trois livres traduits du chinois (complexe et simplifié) sont publiés :

 

Le dernier quartier de lune, de Chi Zijan 
Traduit du chinois par Stéphane Lévêque et Yvonne André (Philippe Picquier) 

 

Une femme nous livre sa naissance, sa vie et sa mort dans des terres blanches et montagneuses où la nature est la compagne perpétuelle de l’homme, où rennes et Esprits peuplent la forêt. Des terres à l’écart, mais bien vite rattrapées par l’extérieur.

 

 

La salle d'attente, de Tsou Yung-Shan
Traduit du chinois par Marie-Louise Orsini (Piranha) 

 

Abandonné par sa femme qu’il a suivi à Berlin, Xu Mingzhang attend de voir si les autorités allemandes vont lui prolonger son visa : il réfléchit à son passé, s’interroge sur son futur. Plus qu’un visa, il attend, surtout, de trouver un sens à sa vie.

 

 

Le dit du loriot, de Su Tong 
Traduit du chinois par François Sastourné (Seuil)

 

Su Tong se fait une nouvelle fois révélateur de la beauté et la cruauté inhérentes à la nature humaine autour de quatre personnages que la vie n’épargne pas : un Grand-Père, fou ; deux garçons, l’un coureur, l’autre balourd ; une orpheline que l’on surnomme Princesse.

 

 

Une référence littéraire se cache dans cet article, essayez de la trouver !

Merci de trouver la réponse dans la suite de la série rentrée littéraire.

 

 

 

     

RECHERCHER

Suivez-nous sur Wechat

Scannez ce QR code pour recevoir nos actualités dans toute la Chine sur votre WeChat chaque semaine

Mois franco-chinois de l'environnement

Programmation cinéma de l’Institut français de Pékin


PERSONNALITÉS


FILMS