VOTRE GUIDE DE LA CULTURE FRANÇAISE EN CHINE FU LEI   -   CROISEMENTS   -   FRANCOPHONIE   -   MFCE   -   IFP   -   FLE

ST.OL.EN, groupe chinois aux Trans Musicales 2016

ST.OL.EN, groupe chinois aux Trans Musicales 2016

Photo ci-dessus : ST.OL.EN sur la scène de Trans Musicales 2016 © Pierre Grenu / Culturebox

« ST.OL.EN entretiennent la flamme allumée autrefois par Gang of four ou Joy Division, un post-punk glacé et électronique. Avec sa voix précise et haut perchée, le chanteur est impressionnant. Ils sont six sur scène, dont un vidéo-jockey dont les images ultra-répétitives assurent un tempo visuel hypnotique. Après un petit round d'observation, le public adhère. »

---- Culturebox

Trans Musicales Festival

1979. Six bénévoles créent deux soirs de concerts pour exposer la très vivace scène rock locale : ce sont les premières Rencontres TransMusicales de Rennes. Dès sa deuxième édition, la programmation s’ouvre à des formations d’autres régions tandis que des débats regroupent des professionnels de la musique. Des artistes étrangers s’ajoutent à l’affiche en 1982. Le festival n’aura alors de cesse d’accompagner tous les mouvements musicaux à venir. Né en pleine ère de post-punk et de rock industriel, il sera aux avant-postes pour embrasser les révolutions des musiques électroniques et du hip-hop qui secoueront les années 80. Le DJ et la rave y trouvent aussitôt leur place.

D’édition en édition, le festival guettera de près l’arrivée du grunge, du rock alternatif, de la brit-pop, du trip-hop, du rap français ou de l’électro-rock, accueillant Etienne Daho (1980), Noir Désir (1986), la Mano Negra (1988), Lenny Kravitz (1989), Nirvana (1991), Ben Harper (1993), Björk (1993), Portishead (1994), Daft Punk (1995), Amadou & Mariam (1998), LCD Soundsystem (2002), Justice (2006), Rodriguez (2009), ou Stromae (2010)… certains pour leur premier concert hexagonal. Mais les Trans, c’est aussi l’assurance de rencontrer des artistes plus à la marge comme Morphine, Underground Resistance, Yargo, Test Department…

Avec sa programmation riche et novatrice, le festival rennais s’est imposé comme le rendez-vous incontournable pour un panorama complet des musiques de demain, une garantie de découverte et de surprise, une expérience unique d’initiation et de partage.

Cette année, une délégation chinoise est invitée par Spectacle vivant en Bretagne, l'Institut français à Pékin aux Trans Musicales pour une rencontre professionnelle, et pour découvrir les nouveaux talents lors de cette occasion exceptionnelle.

ST.OL.EN


 

« Quand tu tentes de créer un groupe, une des premières choses que tu fais est de voler un mot et d’en faire le tien. Pour la plupart des gens, le mot ‘Beatles’ n’a plus rien à voir avec le petit insecte, mais plutôt à John et Paul. ‘Kraftwerk’ ne désigne plus la grande cheminée ni le câble mais synth et beats. Ils ont volé ces mots et les ont tellement marqués, qu’ils en sont devenus des légendes. Nous, nous avons décidé de nous emparer de ‘steal’ (‘voler’ en anglais)."

----- ST.OL.EN

ST.OL.EN. Ce sont six lettres, six êtres humains, six électrons. S’il fallait nommer 6 groupes et artistes qui nous ont influencé, nous dirions Kraftwerk, Joy Division, Nich Inch Nails, Massive Attack, Absolute Body Control et Portishead.

ST.OL.EN est une partie perdue quelque part qui est emportée par quelqu’un ou quelque chose »

Le groupe ST.OL.EN est fondé en 2009, par 5 jeunes chinois à l’air indiscipliné, jouant du rock’n’roll, du punk, de l’electro au sein du conservatoire de musique de Chengdu. En 2012, ils sont rejoint par un VJ cyberpunk français.

En 2013, ST.OL.EN sortent leur premier EP qui est très bien accueilli par les critiques « Strange Old Fashioned Entertainment ». Avec cet opus de 6 titres complètement produit en DIY, ils ont trouvé et créé leur univers - des beats physiques et minimalistes, des synthés futuristes et délicats, tordus par des riffs de guitare et surmonté d’une voix mystique. Les concerts s’enchainent, ST.OL.EN y développent une énergie noire et puissante qui va les rendre incontournable. 

En 2015, ils sortent leur premier album « Loop » au sein du label D-Force Records de Pékin. C’est le tournant pour ST.OL.EN. A l’issue d’une tournée promotionnelle de 32 dates leur faisant traverser toute la Chine en quelques semaines, le public et les médias réalisent que ce jeune groupe venant de Chengdu est entrain de monter au rang des meilleurs groupes de rock chinois.

ST.OL.EN préparent un nouvel album pour la rentrée 2017. Ils jouent pour le première fois hors de Chine lors des Rencontres Trans Musicales de Rennes le 1er décembre 2016.

ST.OL.EN  est composé par
LIANG Yi (梁艺) - vocalist principal
YUAN Yufeng (袁雨丰) - batteur
LIN Hongyang (林虹洋) – guitarist
WU Junyang (伍俊洋) - bassiste
DUAN Xuan(段轩) - guitarist et keyboardiste
FORMOL – VJ

 

 

 

 

     

RECHERCHER

Suivez-nous sur Wechat

Scannez ce QR code pour recevoir nos actualités dans toute la Chine sur votre WeChat chaque semaine

Bulletins de veille

L’Ambassade de France en Chine met à disposition des professionnels français de l’audiovisuel des informations régulières sur le marché chinois dans les domaines du cinéma, documentaire, télévision, numérique, jeux vidéo et musique. Retrouvez tous les deux mois notre :

Bulletins de veille

L’Ambassade de France en Chine met à disposition des professionnels français de l’audiovisuel des informations régulières sur le marché chinois dans les domaines du cinéma, documentaire, télévision, numérique, jeux vidéo et musique. Retrouvez tous les deux mois notre :

Programmation cinéma de l’Institut français de Pékin


PERSONNALITÉS


FILMS