VOTRE GUIDE DE LA CULTURE FRANÇAISE EN CHINE FU LEI   -   CROISEMENTS   -   FRANCOPHONIE   -   MFCE   -   IFP   -   FLE

Wang Yabin, danseuse et chorégraphe, marraine du festival Croisements 2017

Wang Yabin, danseuse et chorégraphe, marraine du festival Croisements 2017

Wang Yabin est une danseuse et chorégraphe talentueuse. Née à Tianjin, elle commence la danse à l'âge de 9 ans. Diplômée de l'Académie de Danse de Pékin et de l'Académie du Film de Pékin, elle est spécialisée en danse traditionnelle chinoise mais a suivi également une formation en ballet et danse contemporaine.

Plusieurs fois primée dans des concours de danse en Chine, elle est aussi invitée à danser sur la scène internationale. En 2009, elle crée sa propre compagnie de danse Yabin Studio et produit la série Yabin et ses amis, en invitant des chorégraphes chinois et internationaux à créer une pièce de danse chaque année. En 2014, la tournée de Genesis, 5e épisode de cette série est très bien accueillie en France. En 2016, elle est, à son tour, invitée comme chorégraphe au sein du prestigieux English National Ballet.

En tant que marraine du 12ème Festival Croisements, elle a accordé une interview à Faguowenhua.

 

Faguowenhua : Pouvez-vous nous parler de votre rapport à la France et à la culture française ?  

Wang Yabin : En tant que danseuse et dans le cadre de coopérations artistiques, j’ai noué des liens d’amitié profonds avec des artistes français grâce auxquels j’ai beaucoup appris sur la culture française. À mes yeux, l’art peut dépasser les frontières. L’art est une fusion de haute intensité, un échange de sentiments et d’idées ; les œuvres d’art peuvent véhiculer les pensées. Qui dit la France, dit la culture et l’art. La France est un pays romantique, élégant et qui ne manque pas de dynamisme. Entre 2013 et 2015, j’ai travaillé avec plusieurs artistes français en Chine. En parallèle, j’ai présenté le projet Genesis, commissionné en 2013 par Yabin Studio, à Paris, Dijon et au Festival Montpellier Danse. Ce spectacle a bénéficié d’une forte attention médiatique ainsi que d’un accueil chaleureux du public. L’art éveille tout ce qui est beau et permet la rencontre de gens talentueux. 

FGWH : Pourquoi avez-vous accepté de devenir parrain du festival Croisements ? 

Wang Yabin : Genesis a été l’un des projets phares de l’année France-Chine en 2014. La tournée a rencontré un franc succès. Notre spectacle a même été qualifié comme l’une des manifestations artistiques et culturelles les plus importantes par le magazine TimeOut Paris. Ce rôle de marraine du festival Croisements est aussi une consécration de l’influence de mon travail dans l’univers de la danse dans nos deux pays. En tant que marraine du festival Croisements, j’aimerais recommander des œuvres de qualité aux amoureux de l’art et aider le public chinois à s’en rapprocher, à faire des découvertes. Je pense que c’est une excellente occasion de promouvoir les échanges artistiques entre la France et la Chine, et c’est avec plaisir que j’apporte ma pierre.   

FGWH : Cette année, plusieurs grands danseurs et chorégraphes contemporains français (comme Dominique Mercy, Maud Le Pladec et Pierre Rigal) et étrangers travaillant régulièrement en France (à l’instar de Carolyn Carlson ou Josef Nadj) participent au festival Croisements. Envisagez-vous une éventuelle collaboration dans le futur ? 

Wang Yabin : Je suis familière de la danse contemporaine en France. Avec autant d’excellents chorégraphes et compagnies de danse, je suis certaine que la programmation de cette année sera spectaculaire. Les artistes invités en Chine, français ou étrangers travaillant régulièrement en France, ont tous des styles très particuliers. Le travail de Pierre Rigal, par exemple, déborde d’imagination et dévoile une expressivité très forte sur scène. Personnellement, voir les spectacles de ces artistes, c’est un peu comme nager dans un nouvel océan. J’espère avoir l’occasion d’approfondir ma collaboration avec plus d’artistes français dans le futur. 

FGWH : Dans quelle salle ou quel festival en France rêvez-vous de présenter votre travail ?  

Wang Yabin : Le Théâtre de la Ville à Paris. J’ai déjà présenté mon travail à La Villette à Paris, ainsi qu’à l’Opéra de Dijon et à l’Opéra Berlioz / Le Corum à Montpellier. 

Les trois coups de cœur de Wang Yabin

Focus danse contemporaine : Érection, Standards, Seeds, Poetry, Le petit psaume du matin
De Monet à Soulages : chemins de la modernité (1805-1975) 
Les méta-clichés de Valérie Belin  

Ils soutiennent le festival Croisements
Cui Jian, compositeur et chanteur, parrain du festival Croisements
Sui Jianguo, sculpteur, parrain du festival Croisements
Jia Zhangke, cinéaste et producteur, parrain du festival Croisements
Lu Ming, dessinateur et illustrateur, parrain du festival Croisements

 

 

 

     

RECHERCHER

Suivez-nous sur Wechat

Scannez ce QR code pour recevoir nos actualités dans toute la Chine sur votre WeChat chaque semaine

Programmation cinéma de l’Institut français de Pékin


PERSONNALITÉS


FILMS

Inscriptions concours de la francophonie